Cinéma arabe

Le cinéma arabe

السينما العربية

 

Ce dossier sur le cinéma arabe a été réalisé grâce à l’aimable autorisation de M. Hussam HINDI, fondateur de TRAVELLING ; le festival international du cinéma de Rennes. Ces articles reprennent l’essentiel des publications parues alors dans la revue interne des festivals.

 

Nous vous présentons ici un aperçu de diverses productions cinématographiques que nous désignons par le terme (sans doute impropre) de « cinéma arabe ». En effet, quelles corrélations peuvent exister entre un cinéma iranien, égyptien ou algérien ? Chacun d’eux est issu d’une histoire, d’une culture et de contextes radicalement différents. Le but de cette synthèse est de réunir des documents et témoignages épars, souvent inaccessibles, parce que publiés pour la circonstance, dans la revue interne du festival. Documents rares de pertinence, mais hélas devenus introuvables…

 

AVEC NOS VIFS REMERCIEMENTS A L’ASSOCIATION CLAIR OBSCUR ET SON INESTIMABLE APPORT AU CINÉMA.

 

L’association LE MAGHREB DES FILMS a les objectifs suivants :

– Promouvoir les cinématographies du Maghreb et leur diffusion auprès d’un large public ;
– Organiser des rencontres, à partir des films, afin de débattre sur les nombreuses questions de société qui traversent les populations des deux rives.

 

La caravane du documentaire euro arabe

 

La Caravane du documentaire euro arabe à Paris est la dernière activité en France de ce projet européen soutenu, depuis 2006, par le programme Euromed audiovisuel II de l’Union européenne.. Les documentaires présentés dans ce cadre reflètent l’évolution d’un genre cinématographique qui a souvent été en retrait, dans le monde arabe, par rapport à son évolution un peu partout dans le monde.
Produits dans des conditions difficiles, en marge des structures audiovisuelles officielles, ou co-produits par des producteurs européens, ces films reflètent l’émancipation des réalisateurs arabes et l’affirmation d’un cinéma documentaire arabe d’auteur.

À travers les thématiques abordées, et surtout à travers l’écriture cinématographique d’un grand nombre de ces documentaires, se dessine l’image d’un monde arabe en proie à ses peurs et à ses espérances, à ses conflits générationnels et identitaires, à ses guerres régionales et parfois même intestines. Bref, nous assistons à travers ces films, à tout ce qui hante le quotidien de l’homme et de la femme arabes, à l’intérieur ou à l’extérieur des frontières géographiques.