Films algériens après 2000 :

Films algériens après 2000 :

Le Thé d’Ania

France /Algérie > 2004 > 1 h35 > couleur

Le Thé d'Ania
 

Réalisation, scénario Saïd Ould Khelifa > Musique Marc Perrone > Image Marc Konninckx > Interprétation Ariane Ascaride, Miloud Khetib, Rym Takoucht, Djamel Allam > Source Héliotrope Films.
 
Mehdi, écrivain, n’a plus le courage de parler. II ne peut qu’écrire pendant que la violence ambiante pèse sur la ville et ses habitants. Mehdi est fonctionnaire au Service des Décès de la capitale. En dehors de son travail, il vit reclus, entouré de feuilles de papier où noter quelques mots à méditer. En face vit Ania, fille de Pieds-Noirs qui souvent apparaît à sa fenêtre. Un vis-à-vis troublant, embarrassant même pour cet homme qui a peur d’attirer sur les autres la menace qui semble le paralyser

Lamine la fuite

France > 2005 > 52′ > couleur > vostf


 

Réalisation Samia Chala > Source Bartala Films
 
Pendant quinze ans Lamine Bouasla, surnommé « Lamine-la-fuite » par ses copains d’Alger, en a rêvé : décrocher un visa pour la France. Un rêve d’Occident, partagé par des millions de candidats à l’exil, prêts à quitter famille et amis pour aller voir de l’autre côté. Ce documentaire nous fait partager le quotidien de cet Omar Gatlato des années 2000, drôle parfois, d’une sensibilité qui touche. Un écorché de la vie qui, à la manière algérienne, transforme la peine en dérision. Lamine-la-fuite, c’est l’Algérie. C’est le Sud plein d’espoir et d’illusions qui, le nez collé à la vitrine, demande un ticket pour ce monde fantasmé qui entre tous les jours dans les foyers d’Algérie grâce à la parabole
 
Deux films séparés par plus de quarante ans… mais la thématique demeure actuelle.

Nuit noire 17 Octobre 1961

France > 2005 > 1h48 > couleur
Nuit noire
 
Réalisation Alain Tasma > Scénario Patrick Rotman, Alain Tasma, François-Olivier Rousseau > Image Roger Dorieux > Montage Marie-Sophie Dubus > Musique Cyril Morin > Décor Emile Ghigo > Interprétation Clotilde Courau, Thierry Fortineau, JeanMichel Portal, Ouassini Embarek, Atmen Kélif, Florence Thomassin, Vahina Giocante, Philippe Bas, Lyèce Boukhitine, Aurélien Recoing, Jalil Naciri, Serge Riaboukine, Marie Denarnaud, Frank Berjot, Abdelhafid Metalsi, Jean-Michel Fête > Source Bac Films
 
Le 17 octobre 1961, 30 000 Algériens gagnent le centre de Paris pour une manifestation pacifique, à l’appel du FLN. Dans la soirée, des milliers de personnes sont arrêtées. Dans les jours qui suivent, on repêche des cadavres dans la Seine. Le film croise les destins de personnages qui ont, chacun, une vue partiale et partielle de la situation : Sabine, journaliste ; Nathalie, porteuse de valises ; Martin, jeune flic sans engagement politique ; Tierce, policier syndicaliste ; Tarek, ouvrier de nuit non militant ; son neveu, Abde, qui suit des cours du soir ; Ali Saïd, cadre du FLN ; Maurice, coordonnateur de la Fédération de France du FLN. A ces personnages s’ajoute une figure historique : le préfet Papon. A partir de la juxtaposition et de la confrontation de ces points de vue, le spectateur reconstitue le puzzle des événements, épouse tour à tour les « vérités changeantes » de chacun.

La Trahison

France Belgique > 2005 > 1h20 > couleur
la Trahison
 
Réalisation Philippe Faucon > Scénario Philippe Faucon, Soraya Nini, Claude Sales d’après le livre de ce dernier > Image Laurent Fenart > Production Kinok Films > Interprétation Vincent Martinez, Cyril Troley, Ahmed Berrhama, Walid Bouzham, Jean-Michel Vovk, Medhi Yacef > Source Pyramide

 

En 1960, pendant la guerre d’Algérie, le lieutenant français Roque est posté avec ses hommes dans un village. II veut convaincre la population algérienne des « bonnes intentions » de la présence française dans le pays. En fait sa mission principale est le démantèlement et la répression du réseau FLN. II assume tant bien que mal sa fonction, tiraillé entre les intérêts d’une population locale et ceux des soldats français. Après la découverte d’un carnet contenant des informations confidentielles, Roque est confronté à la possible trahison de certains de ses hommes, des appelés d’origine nord-africaine. Taïeb, l’un des protégés de Roque, est soupçonné d’en faire partie.

Cousines

Algérie France > 2003 > 32′ > couleur > vostf
Cousines
 
Réalisation, scénario Lyes Salem > Photo Nathanêl Louvet > Montage Florence Ricard > Son Nicolas Provost > Musique Double Kanon, Lotfi Ben Lamri > Production Dharamsala, Sora Productions > Interprétation Bouchra Akbi, Antar Cheddadi, Lamia Cherfouh, Zineb Kortebi, Farida Krim, Rashida Messaoudène, Lyes Salem > Source Dharamsala
 
Driss vient passer un mois de vacances à Alger. II retrouve ses parents, son frère, ses cousines et son pays d’enfance qui a bien changé depuis son départ. II fait la connaissance de Nedjma, une cousine éloignée un peu timide et réservée. Driss va provoquer en elle des envies d’indépendance et de liberté. Mais elle est promise à Amiral le cousin de Driss.

Ahmed

Algérie > 2006 > 45′ > couleur > vostf

Ahmed
 
Réalisation Mourad Zidi > Scénario adapté par Mourad Zidi > Photo Morad Zidi > Son Tayeb Maouche > Décor Djamal Dadache > Montage Djamal Dadache > Musique Ali Bouchrit, Amirouche Hamidouche > Interprétation Rabah Megarba, Ahmed Zidi, Djedjigua Oumara, Ahmed Mahia > Source Ahmed Zidi.
 
Ahmed, un orphelin de 12 ans, est élevé par son grand père qui travaille comme cordonnier dans le village, les deux mènent une vie paisible. Lorsque Ahmed découvre que son grand-père est malade et qu’il lui faut une opération, sa vie est bouleversée.

Viva Laldjérie

Algérie / France > 2003 > 1 h53 > couleur > vostf
Viva Laldjérie
 
Réalisation, scénario Nadir Moknèche > Image Jean-Claude Larrieu > Musique Pierre Bastaroli > Interprétation Lubna Azabal, Biyouna, Nadia Kaci, Jalil Naciri, Lounès Tazairt > Source Films du Losange.
 
Sous le poids de la menace terroriste, deux femmes se réfugient dans un hôtel situé au centre d’Alger: la pension Debussy. Goucem, une jeune femme âgée de 27 ans, s’est fabriqué une apparence de vie « normale » en travaillant dans une boutique de photo. Elle partage par ailleurs sa vie entre un homme marié et des week-ends chauds en boîte de nuit. Devant la télévision Papicha, sa mère, vacille entre peur et nostalgie d’un passé heureux de danseuse de cabaret.
 
Prix de la critique, festival de Bratislava 2003.