Le cinéma iranien avant la révolution sélection de film

Le cinéma iranien avant la révolution sélection de film

Hadji Agha, [ Hadji Agha Aktore Cinéma ]

Iran > 1932 > 1h00 > Noir et blanc > muet
Réalisation, scénario Ovanés Ohanian > Image Paolo Potomkin > Interprétation Habibolah Morad, Acia Ghestanian >Source Archives du Cinéma Iranien.
 
Hadji Agha, acteur de cinéma relate l’histoire d’un réalisateur à la recherche d’un sujet pour son film. Au cours de ses recherches, le héros s’intéresse plus particulièrement à un homme nommé Hadji Agha. Cet homme fanatique, très hostile au cinéma, est le père de la fiancée d’un des élèves du réalisateur et se refuse à faire entrer dans sa famille un tel gendre. Sa fille et son gendre trouvent un subterfuge pour l’amener sur le plateau de tournage afin qu’il se fasse filmer à son insu a Hadji Agha, acteur de cinéma surprend encore aujourd’hui par la modernité de son sujet. Ohanian y affirme son amour pour le cinéma qu’il défend comme un art à part entière et ose s’élever contre la loi coranique qui s’oppose à toute représentation humaine.
 
Mamad Haghighat, Histoire du cinéma iranien.

La Fille de la tribu Lor [ Dokhtar e Lor]

La Fille de la tribu Lor
 

Iran > 1933 > 2h30 > Noir et blanc > Réalisation Ardeshir Irani, Abdolhossin Sepenta > Scénario Abdolhossin Sepenta > Image Rostam Irani, Edi Irani > Interprétation: Rouhanguiz Samineyad, Abdolhossin Sepenta >Source Archives du Cinéma Iranien
 
Djafar, un jeune inspecteur, rencontre Golnar, une danseuse de cabaret, dans un café sur la route reliant la province du Lorestan à celle du Khouzestan. La jeune fille tombe amoureuse de Djafar et lui raconte comment elle a été enlevée par des pillards, qui après avoir assassiné ses parents, l’ont forcée à travailler pour eux. Après de multiples péripéties, ils parviennent à s’enfuir, mais les bandits sont à leurs trousses.
 
Ce film fait date non seulement parce qu’il est le premier film parlant iranien, mais aussi grâce à la qualité de sa mise en scène qui recourt, pour la première fois en Iran, à des procédés narratifs tels que le flash-back et le montage parallèle.
 
Mamad Haghighat, Histoire du cinéma iranien

La croisière jaune

France > 1931 > l h32 > Noir et blanc > Documentaire > Beta SP
Réalisation Léon Poirier, André Sauvage > Musique Emile Marcellin, Claude Delvincourt
Source > Citroën
 
La croisière jaune est une gigantesque expédition transatlantique organisée par André Citroën à travers l’Asie, de Beyrouth à Pékin, en passant par l’Himalaya et la Chine centrale. Le 28 avril 1931, une équipe française de 21 personnes composée de savants et de techniciens, arrive dans des voitures jaunes en Iran. Leur cameraman filme des calèches, le moyen de transport de l’époque à Téhéran ainsi que la vie parfois misérable des habitants, ce qui provoque une réaction immédiate de la censure qui interdit le film en Iran.