Modernité, traductions et néologismes

 

Modernité, traductions et néologismes

العصرنة والترجمة و تقنيات الاصطلاح

 

 

1- LES EMPRUNTS DIRECTS

C’est la solution de facilité qui consiste à prendre le terme anglais ou français tel quel en se contentant de le transcrire. Exemples :

بروتوكول تكنولوجي تكنولوجيا

 

ميكروفون سيناريو ديكور ماكياج

 

Mais déchiffrer des mots étrangers transcrits en Arabe est souvent une aventure ! On n’est pas toujours certains de retrouver la version originale et la transparence n’est pas garantie. Qui n’a pas peiné à retrouver dans un roman égyptien ce que pouvait bien vouloir dire المينى  ? ( noté selon l’usage égyptien sans les points sous le ي ). Ou alors le mot البيكينى    ? ( non ce n’est pas un pékinois !). On croît connaître les règles mais elles sont malmenées par l’usage. Sans parlers des noms propres méconnaissables : ainsi Munich se dit et s’écrit en Arabe ميونيخ prononciation censée être proche de l’original (München).

 

2- LES « PURISTES »

 

Une deuxième école plus « puriste » cherche dans les racines arabes le terme le plus approprié pour en sortir un mot nouveau,  »  authentiquement  »   arabe. On lui doit des termes tels que :

معهد فني صاروخ مروحية حافلة

 

ناقلة قاطرة حاسوب هاتف

 

 

3- LES CONSENSUELS

 

Une troisième tendance , à la fois exigeante et astucieuse (et qui semble faire école) recherche des racines arabes, mais privilégie celles qui ont une consonance proche du termes français ou anglo-saxon qu’on veut traduire. Le terme est passé à la « moulinette » des schèmes disponibles. Ce processus a donné تقني (technique) à partir de la racine تقن et du verbe أتقن (perfectionner). Nous trouvons aussi مكننة (mécanisation) à partir de la racine مكن .

 

4- LES INVENTIFS

 

Enfin une quatrième école ne rechigne pas à emprunter des termes occidentaux en les arabisant réellement. On lui doit quelques mots à succès qui font aujourd’hui l’unanimité dans le monde arabe. تلفزة (télévision), تلفاز (poste de télévision) terme qui rime avec جهاز . On trouve aussi le terme رسكلة (recyclage).

 

5- AUTRES PROCEDES

 

Le dynamisme de la langue arabe est certainement dû à de nombreux facteurs complexes et imbriqués. Le principal atout restant le système original de dérivation propre à l’Arabe. Plusieurs procédés sont mis à contribution, mais il apparaît que certains schèmes verbaux et nominaux sont plus représentés que d’autres. Curieusement, le schème le plus utilisé se trouve être l’un des moins fréquents en Arabe classique.

Citons en vrac :

خصخصة عولمة برمجة خوصصة

D’autres procédés existent. Par exemple dans معلوماتية (informatique) on part d’un participe passif qui est mis au pluriel pour aboutir à un terme féminin singulier.

إحصائيات (statistiques) part d’un masdar pour donner un nom féminin pluriel en passant par la nisba !

سيناريو – ستوديو font leur pluriels en ستوديوهات – سيناريوهات à la manière du pluriel أمهات .