Parler banlieue

Parler banlieue

Dans ce dossier nous allons examiner le processus par lequel le parler Djeunn’s ou banlieusard contemporain s’est imposé. Un travelling sur l’Histoire et la… syntaxe.

Échanges naturels entre langues

Il est de bon ton de rappeler que les langues ne connaissent pas de frontières, que le langage émigre allègrement d’une culture à l’autre et que les langues s’enrichissent mutuellement par delà les différences des rameaux linguistiques, les appartenances religieuses ou ethniques… Chaque langue absorbe, selon ses propres règles les apports langagiers dont elle a besoin à un moment donné, intelligemment et sans état d’âme dirons-nous.

 

La langue française, avec la fantastique épopée coloniale a profondément influencé l’arabe moderne, notamment dans les anciennes colonies ou protectorats arabes de la France. Et donc aussi les esprits. Précisons tout de suite qu’il ne s’agit pas ici de faire l’apologie du colonialisme ni son procès ; mais de reconnaître un fait objectif, l’influence flagrante de la langue et de la culture françaises notamment dans les pays arabes anciennement sous domination coloniale, donc essentiellement les pays du Maghreb.

 

Mais ce que beaucoup de Français ignorent, c’est que dans l’autre sens, la langue arabe a toujours « travaillé » la langue française de l’intérieur et en profondeur, et ce, depuis le Haut Moyen-Age ! De plus en plus, avec l’ouverture d’esprit qui se fait progressivement et effectivement en France vis-à-vis de la culture arabe (sans doute à cause des nombreuses alternances gauche-droite, de l’émergence d’une nouvelle génération de français — les beurs — et du poids de l’immigration maghrébine entre autres), on se plaît à rappeler quelques évidences : beaucoup de mots, en Français sont d’origine arabe ; et de citer, en vrac ceux des vocables qui ont eu la chance d’émerger de la masse tant leurs consonances arabes sont flagrantes :

 

Abricot

البرقوق

Cumin

الكمّون

chimie

الكمياء

algèbre

الجبر

alcool

الكحول

coton

القطن

almanach

المناخ

café

القهوة

chiffre

الصفر

magasin

المخزن

mosquée

المسجد

épinard

السبناخ

 

… C’est devenu là des lieux communs ! Beaucoup plus d’autres termes très utilisés —notamment dans le domaine littéraire — sont aussi d’origine arabe sans qu’on n’en ait le moindre soupçon :

 

algarade

الغارة

Génie جنّي
élixir

الإكسير

arcane

ركن ج أركان

 

… Et des centaines d’autres mots comme ceux-là qu’il serait trop long d’énumérer ici.